Happy Monday, april 30

Publicités

L’ « insubmersible » refait surface en 3-Dimensions

Le Titanic… Ce paquebot de rêve né il y a 100 ans et … mort il y a 100 ans.

Pas si mort que ça finalement  puisque cet événement en a inspiré plus d’un et est aujourd’hui décliné de diverses façons : ouvrages réalistes ou de fiction, un musée à Belfast ou encore évidemment l’indéniable Film sorti en 1997 et réalisé par James Cameron.

Il y a de cela 15 ans Le Titanic comptait plus de 20 millions d’entrées en France. Ce film est l’un des plus grands succès de l’histoire du cinéma récompensé par 11 oscars.

Aujourd’hui pour les 100 ans de la tragédie, James Cameron a décidé de célébrer les 1500 personnes décédées sur ce navire qui fascine encore le monde entier avec Le Titanic en version 3D.

Cameron l’a compris, le Titanic est un business rentable ! De plus l’auteur surfe sur la vague de la 3D grâce au succès qu’a connu son film Avatar. Il lui a donc semblé judicieux de joindre toutes ces opportunités et de faire revivre la tragédie de manière plus vraie que jamais.

Le pari de reconvertir un film en 3D sur base d’un film existant est risqué. Pourtant après seulement une semaine, Le Titanic en 3D séduisait déjà un demi-million de téléspectateurs. A nouveau James Cameron tape fort !

La sortie du Titanic en 3D nous vend des effets incroyables, des sensations époustouflantes et un ressenti des actions plus impressionnant que jamais! James Cameron a déclaré : «Vous entrez dans la peau des personnages, vous éprouvez les mêmes sentiments, grâce à la 3D»

D’autres iront même jusqu’à parodier le ressenti que procure cette « Super 3D », comme le montre la vidéo ci dessous:

Il faut dire que le phénomène de la 3D a connu une inondation de mauvais films ratés en 3D (Choc des titans, …) et cela a eu inévitablement un impact négatif sur le public qui se méfie désormais. Qui voudrait encore aller dépenser de l’argent en salle pour subir encore un navet de la 3D? Du coup, je dois dire que je suis assez sceptique quant au résultat…

c’est pourquoi,

J’aurais dis NON!

Bien que les critiques de journaux à propos de l’oeuvre soient plutôt très positives vis à vis du travail de James Cameron… 

Et vous? qu’en dites vous ? La 3D est elle un simple coup marketing ou apporte-t-elle vraiment une nouvelle dimension au film de 1998?

Innovation Super Smart

Nous voici face à un nouveau tournant de la technologie des smartphones ! Delhaize propose des supérettes virtuelles dans les gares belges pendant deux mois pour les navetteurs et vacanciers. Une première européenne de faire ses achats online dans un lieu public.

Comment ça marche ? 

L’acheteur aura l’occasion de faire ses courses autour d’une structure amovible sous forme de cube. Celle-ci propose quelque « 300 produits de base parmi les plus vendus en magasins, et qui ont un code barres unique » dixit Roel Dekelver, porte-parole de Delhaize Belgique. N’importe qui, possédant un Smartphone, peut enregistrer les codes-barres et remplir une charrette virtuelle, qu’ils retrouveront réellement le lendemain dans un des 100 supermarchés équipés d’un point de retrait.

 

Pour qui ? 

Chaque navetteur ou vacancier peut en profiter et découvrir les produits du groupe Delhaize de manière innovante. Les Coréens profitent déjà de cette nouveauté dans les gares et stations de métro de Séoul, grâce au distributeur britannique Tesco.

Attentes

Les ventes par Smartphone ne font qu’augmenter et « pour l’Europe, d’ici 2012 elles dépasseront celles des ventes par internet. C’est donc un investissement intelligent », explique Christine Casahoursat, directrice générale de Que Soy, une entreprise spécialisée dans les conseils en matière d’innovation dans la distribution.

Je dis OUI !

Des supérettes pour smartphones … Quelle idée Super Smart ! De quoi éveiller les papilles de tout voyageur devenant consommateur pour quelques minutes seulement.

Kony 2012, ou comment rendre visible l’invisible

Le 5 mars dernier, l’organisation « Invisible Children » met en ligne la vidéo « KONY 2012 ». Elle ne tarde pas à faire un Buzz considérable sur Internet plus de 70 millions de vues sur Youtube en 5 jours, ce qui reste un record absolu pour un film humanitaire. La vidéo dénonce les crimes de guerre de Joseph Kony, chef des rebelles de le LRA, et détient pour objectif de les rendre visible pour enfin arriver à arrêter Kony.

Qui est Joseph Kony ?

Joseph Kony est le chef des rebelles de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA). Un mouvement rebelle présent en Ouganda et au Soudan, en Afrique. Le but de ce mouvement serait de renverser le gouvernement Ougandais pour instaurer un régime théocratique. La LRA est responsable de crimes d’enlèvements d’enfants pour en faire des soldats, de réduction d’enfants à l’esclavage, de nombreux massacres civils, d’exactions et de nombreuses destructions et pillages.

Pour toutes ces raisons, un mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale (CPI) a été déposé pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, et ce depuis 2005. Malgré cela, Joseph Kony a réussi jusqu’à présent à éviter la capture.

Invisible Children

De retour d’un voyage en Ouganda, Jason Russell, le réalisateur de la vidéo, comprend qu’il faut médiatiser les faits et faire connaître la situation en Ouganda et au Soudan au monde entier. Pour cela, il monte en 2004 avec l’aide de proches une communauté : Invisible Children. L’idée principale de la communauté ? « L’endroit où vous vivez ne doit pas déterminer si vous avez le droit de vivre ou non ».

Pour Invisible Children, rendre Kony visible aux yeux du monde et faire connaître ses actes est le meilleur tactique pour faire changer les choses.

Jason Russell explique que Joseph Kony est invisible car il n’est pas connu de l’opinion publique. Pour Invisible Children, il faut le faire connaître et pour ce faire, il faut que les célébrités et les hommes et femmes politiques prennent l’affaire à coeur et profitent de leur influence pour faire tourner l’information, la vidéo, le nom et le visage de Joseph Kony.

Au fil du temps, la communauté réussi à rassembler un grand nombre de membres. C’est plus nombreux et plus concernés que jamais que les activistes sont retournés dialoguer avec les hommes et femmes politiques de la nécessité de faire arrêter Kony.

Controverse

Cependant, la campagne est critiquée pour plusieurs raisons :

Premièrement, pour se simplification d’événement de la région, c’est à dire pour ne pas mentionner les exactions de gouvernement Ougandais, via l’Armée de libération du Soudan, comme les attaques contre les populations civiles, mais aussi le contexte ethnique et religieux très complexe de la région.

Deuxièmement, Invisible Children n’a utilisé que 32% de ses revenus pour aider directement les populations. Le reste a été dépensé pour payer les employés, les voyages et la production du film-documentaire.

Troisièmement, beaucoup d’ONG ougandaises se plaignent, en signalant que le plus gros problème de l’Ouganda n’est plus Kony, mais la démocratie inexistante, l’éducation, la santé, la pauvreté… Elles rappellent qu’une campagne internationale devrait plutôt aider à trouver de l’argent pour toutes ces causes, plutôt que pour traquer un chef de guerre oublié et vieilli, qui a annoncé en 2006 l’arrêt de ses attaques en Ouganda et que les Américains auraient d’ailleurs, disent-ils, pu arrêter depuis longtemps s’ils l’avaient vraiment voulu.

Je dis OUI!

Il n’empêche que même si le projet KONY 2012 ne fait pas l’unanimité, il permet de médiatiser un conflit de plus de 20 ans dont nous n’entendons que très rarement parler, et mène à une certaine prise de conscience des problèmes mondiaux.

« Crunch sort Norman de sa chambre »

Norman fait des vidéos, un buzz interplanétaire. Norman Thavaud est un humoriste français de 24 ans qui s’est fait connaître en publiant ses vidéos sur internet via Youtube ou Dailymotion, puis élargis la diffusion via Twitter et Facebook.

Seuls avec leur caméra ces nouveaux humoristes se filment dans leur chambre et réalisent des sketchs sur des sujets divers. Avec d’autres humoristes du genre comme « Cyprien » et « Hugo tout seul » une nouvelle génération d’humoristes est née.  Eric Loret, journaliste de Libération décrit d’ailleurs ces jeunes comme « des jeunes artistes hyperbons en business et en com., maitrisant toutes les stratégies avec la plus grande innocence ».

En effet, on peut parler de véritable Business puisque les mini-séquences vidéos de 5 minutes ou Norman incarne « Monsieur tout le monde » et parle de sujets banals atteignent les millions de vues sur le site YouTube et lui permettent d’être rémunéré par la publicité et d’attirer l’attention de nombreux médias nationaux qui le qualifient de « phénomène Web ».

Le Buzz est tel que la marque de céréales Crunch a demandé à Norman d’être le protagoniste dans une campagne nommée « Crunch sort Norman de sa chambre » et envoyant Norman pour un tour du monde pendant un mois vers 4 destinations laissées entre les mains des fans via la chaine YouTube de Crunch. Chaque semaine, les internautes sont donc invités à voter pour envoyer Norman dans l’une des destinations proposées. Durant le mois de mars les vidéos ont été postées sur la chaine Youtube de Crunch toutes les semaines.

 

Ce qui a permis un tel succès et une telle ascension? Certainement la manière dont Norman souligne avec finesse les petits détails du quotidien. Ce naturel qui permet à tout un chacun de s’identifier à lui. Grâce aussi, bien évidemment aux réseaux sociaux qui permettent une diffusion de masse et sans coûts à la portée de tous.

Je dis OUI !

Norman c’est comme notre pote, et ça c’est bien, bien, bien, bien !